fbpx
Aller au contenu

Fiche Thérapie Complémentaire

Soulager les effets secondaires de la chimiothérapie à l’aide de l’acupuncture.

Le 21/10/2021 - Par l’équipe THP

Acupuncture

Dans cet article, nous verrons ce qu’est l’acupuncture et comment elle fonctionne. Nous parlerons des effets secondaires du traitement du cancer pour lesquels elle est la plus efficace et de ce que signifie être un acupuncteur licencié en France. Ensuite, nous décrirons la meilleure façon de trouver un tel professionnel et nous estimerons le coût de ces traitements. Nous vous donnerons une idée de ce que vous pouvez attendre d’une séance d’acupuncture typique, de ses effets secondaires potentiels et, enfin, de la manière dont elle peut être intégrée dans votre plan de traitement.

Pour plus d’informations, consultez la bibliographie ci-dessous.

Les principes de la médecine traditionnelle chinoise sont établis depuis maintenant plus de 2 500 ans et l’acupuncture fait partie de ses pratiques clés. Cette discipline est utilisée pour traiter une vaste variété de conditions et apporte des bienfaits tels que le soulagement de la douleur.

Les traitements contre le cancer sont accompagnés d’une panoplie d’effets secondaires qui peuvent causer de l’inconfort et de la souffrance. Cet article détaille l’information dont vous pourriez avoir besoin si vous pensez utiliser l’acupuncture pour atténuer la douleur et les autres effets causés par votre chimiothérapie. 

Qu’est-ce que l’acupuncture? 

Les soins d’acupuncture impliquent la stimulation de zones bien précises au niveau de la peau, des muqueuses, ou des tissus sous-cutanés dans le but de soulager la douleur. Cette stimulation se fait généralement avec des aiguilles, mais d’autres moyens comme la chaleur, la pression, l’électricité et le rayon lumineux peuvent aussi être employés [1]. 

La sélection des points de pression et des méthodes de stimulation dépend de l’état du client, de l’emplacement de la douleur et des symptômes éprouvés. Le tout sera décidé par l’acupuncteur et sera basé sur l’entrevue initiale que vous aurez ensemble lors de votre premier rendez-vous [1]. 

Comment l’acupuncture fonctionne-t-elle? 

Selon les principes de l’acupuncture, l’énergie vitale du corps, appelée le « Qi », est divisée en deux, soit le yin et le yang. Cette énergie circule à travers les douze méridiens du corps. Lorsqu’une personne souffre d’un trouble quelconque, la circulation du Qi est compromise, causant des symptômes chez la personne affectée. La stimulation de certains points précis rétablit la circulation d’énergie et ainsi soulage les symptômes [2, 3]. 

Puis-je atténuer la douleur causée par mes traitements contre le cancer à l’aide de l’acupuncture?

Il est important de commencer en précisant que cet article se concentre sur le traitement de la douleur causée par vos traitements et non sur le traitement du cancer en tant que tel. En ce moment, il n’y a aucune preuve que l’acupuncture soit efficace pour combattre le cancer. 

Il y a cependant des études qui démontrent que l’acupuncture pourrait être une arme efficace pour atténuer les douleurs qui sont causées directement par vos traitements de chimiothérapie. Malheureusement, la douleur causée par la radiothérapie ne semble pas être efficacement traitée par l’acupuncture [4]. 

Les nausées et les vomissements causés par la chimiothérapie sont les symptômes pour lesquels il y a le plus de preuves présentement. En 2009, une revue systématique incluant 40 études a conclu que, par rapport au placebo, l’acupuncture pouvait réduire de façon significative les nausées, les vomissements et le besoin de prendre des médicaments anti-nausées [5]. 

Bien que la recherche soit encore activement en cours et que les preuves soient moins bien établies, les résultats préliminaires suggèrent que l’acupuncture pourrait aussi aider à soulager l’insomnie, les sueurs nocturnes, les bouffées de chaleur, la perte d’appétit, la constipation, la douleur neuropathique, la fatigue, et l’anxiété causés par la chimiothérapie [6]. 

Par exemple, une étude comprenant 90 participants a trouvé qu’un traitement d’acupuncture par mois, pendant deux mois, pouvait potentiellement réduire la douleur neuropathique causée par la chimiothérapie de 36% [5]. Une autre étude avec 66 participants a conclu que l’acupuncture était aussi efficace que les médicaments pour soulager la constipation après cinq jours de traitement [5]. 

Qui peut être acupuncteur en France et comment la pratique est-elle régulée? 

En France, comme l’acupuncture est considérée comme étant un traitement médical, seuls les médecins et les sages-femmes sont autorisés à la pratiquer. Les médecins suivent une formation de trois ans dans leur faculté et les sages-femmes obtiennent une certification après deux ans de formation en acupuncture obstétrical.

Bien que la France exige que seuls les médecins et les sages-femmes soient acupuncteurs, il n’y a pas de loi explicite qui régit l’enseignement et l’exercice de l’acupuncture et plusieurs écoles d’acupuncture en France enseignent la pratique à des non-médecins. Un rapport publié en 2014 mentionnait qu’il y avait de 4 000 à 6 000 personnes qui pratiquaient l’acupuncture sans avoir un diplôme de santé reconnu [7]. 

Soyez prudent lorsque vous recherchez un professionnel et assurez-vous que cette personne ait les compétences requises et soit autorisée à pratiquer en France.

Effets secondaires de la chimiothérapie

Comment rechercher un acupuncteur et s’assurer que la personne est réellement professionnelle? 

La première chose à faire lorsque l’on recherche un acupuncteur est de s’assurer que le praticien est une sage-femme ou bien médecin en plus d’être formé pour pratiquer l’acupuncture. Il est possible de trouver une liste des praticiens autorisé sur le site de l’association française d’acupuncture et sur le site des acupuncteurs du Sud-Ouest pour leur formation médicale continue

Il est aussi préférable de choisir un médecin qui pratique l’acupuncture régulièrement plutôt qu’un généraliste qui ne pratique que de temps en temps. Les soins d’acupuncture requièrent beaucoup de précision pour être efficace et un médecin plus expérimenté pourrait fournir de meilleurs résultats. Votre acupuncteur de choix devrait aussi participer à de la formation continue afin d’être à jour sur les pratiques courantes [7]. 

Combien coûtent les traitements d’acupuncture?

Les prix peuvent varier grandement, tout dépendamment de vos besoins et de l’acupuncteur avec qui vous décidez de faire affaires. En moyenne, les prix pour une session sont entre 35 et 75 euros [3]. Malheureusement, le traitement de la douleur causée par la chimiothérapie par l’acupuncture n’est pas couvert par l’Assurance maladie en France, même si les services sont fournis par un médecin [3]. 

Certaines mutuelles privées vont cependant rembourser une partie ou la totalité des traitements [3]. Il faut donc s’informer auprès de vos assurances privées, si vous en possédez, afin de savoir si ces services pourraient être couverts.

À quoi m’attendre lors d’une séance typique d’acupuncture? 

Avant le début du traitement, votre acupuncteur vos posera une série de questions afin de bien comprendre vos besoins. Il vous fera aussi un examen physique afin de déterminer quels sont les points les plus pertinents à stimuler lors du traitement [3]. 

Une fois le plan de traitement établi, l’acupuncteur stimulera généralement entre un et cinq points, mais sachez que l’efficacité du traitement n’est pas proportionnelle au nombre d’aiguilles utilisées [7]. Notez que les aiguilles utilisées pendant le traitement doivent toujours être stérilisées par votre acupuncteur avant de débuter la session afin d’éviter la transmission des infections. Ceci est spécialement important pour les personnes qui ont subies des traitements de chimiothérapie, car votre système immunitaire sera affaibli et moins apte à combattre les infections [3] [4]. 

Les points les plus efficaces à stimuler vont dépendre des symptômes que vous désirez adresser. C’est pourquoi il est important de trouver un acupuncteur de confiance et compétent qui saura identifier les zones les plus appropriées selon votre cas particulier. 

Il est possible de ressentir certains effets immédiatement, mais, en général, trois à cinq séances sont nécessaires pour ressentir tous les bienfaits [3].  

L’insertion des aiguilles devrait être indolore et au pire devrait ressembler à une piqûre de moustique. Il y a cependant des endroits moins sensibles, comme le ventre et le dos, et des endroits plus sensibles, comme les mains et les pieds [8]. Si jamais une zone devait être trop sensible pour vous, veuillez le communiquer à votre acupuncteur afin qu’il puisse s’ajuster. Comme il y a plus de 2 000 zones possibles de stimulation, votre spécialiste pourra trouver une autre zone à stimuler. 

Afin de maximiser les bénéfices de votre traitement d’acupuncture, assurez-vous d’éviter les activités physiquement exigeantes dans les heures suivant votre session. De cette façon, votre corps pourra se concentrer sur la guérison et le rétablissement de l’énergie [8].

Quels sont les effets secondaires de l’acupuncture?

En général, la pratique de l’acupuncture est considérée comme très sécuritaire. Cependant, il est toujours important d’informer votre spécialiste à propos de votre cancer et votre traitement. 

Il est parfois possible de ressentir une lourdeur ou un engourdissement au point d’insertion [9]. Vous de voir une petite quantité de sang apparaitre, surtout si vous prenez des traitements anticoagulants comme l’aspirine [4]. 

La fatigue, les étourdissements, la somnolence et les nausées sont plus rares, mais aussi possibles. La complication la plus grave, bien que très rare, est une lésion aux nerfs à la suite du traitement [4]. 

Quand devrais-je commencer les sessions d’acupuncture? 

Il n’est pas dangereux de commencer l’acupuncture avant votre chimiothérapie si jamais vous étiez curieux de l’essayer. Cependant, comme chaque individu réagit différemment à la chimiothérapie, il est difficile de savoir à l’avance les effets que le traitement aura sur vous. Comme le traitement d’acupuncture est personnalisé en fonction de vos symptômes, il est mieux de prendre un rendez-vous dès que vous ressentez les premiers effets de votre chimiothérapie. 

La conclusion 

L’acupuncture pourrait être un traitement efficace et sécuritaire à considérer pour soulager la douleur causée par la chimiothérapie. À ce jour, il y a encore plusieurs personnes qui pratiquent l’acupuncture sans être autorisées par la loi. Il est donc important de bien rechercher votre spécialiste avant de faire affaires avec lui. Posez-lui des questions pour savoir depuis combien de temps et à quelle fréquence il pratique. Demandez-lui aussi s’il suit une formation continue afin de se maintenir à jour. 

N’oubliez pas de communiquer vos symptômes exacts afin que l’acupuncteur puisse ajuster son traitement et que vous puissiez retirer le maximum de bénéfices de vos sessions. 

Malheureusement les traitements ne sont pas couverts par le régime public, mais informez-vous auprès de vos assurances privées, car certaines couvrent une partie ou la totalité des frais. 

Bibliographie

  1. Association des Acupuncteurs du Québec, «Qu’est-ce que l’acupuncture?» [En ligne]. [13/10/2021].
  2. Sens & Santé, «L’acupuncture: comment ça marche?» [En ligne]. [13/10/2021].
  3. B. Blond, «L’acupuncture en 10 questions» 6 juillet 2020. [En ligne]. [13/10/2021].
  4. Société Canadienne du Cancer, «Acupuncture» [En ligne]. [13/10/2021].
  5. L. Weidong et D. S. Rosenthal , «Acupuncture for Cancer Pain and Related Symptoms» 2 mai 2014. [En ligne]. [13/10/2021].
  6. John Hopkins Medicine, «Supportive Care for Cancer» [En ligne]. [21/10/2021].
  7. C. Olivier, «Nos conseils pour bien choisir son acupuncteur» 13 août 2018. [En ligne]. [12/10/2021].
  8. Kaiser Permanente, «Acupuncture 101: Here’s what you can expect» [En ligne]. [12/10/2021].
  9. C. Bédard, «Acupuncture» [En ligne]. [13/10/2021].
  10. É. Turcotte, «Qu’est-ce que l’acupuncture?» [En ligne].  [13/10/2021].
  11. FAFORMEC, «L’acupuncture en pratique» [En ligne]. [12/10/2021].

 

 

Aller au contenu principal